Festival Off : « Je buterais bien ma mère un dimanche »

Mise en scène : Johanna Boyé Textes de : Julie Villers et Antoine Shoumsky avec Julie Villers

Jusqu’au 30 juillet tous les jours à 18h200 au Théâtre des Corps Saints

Au départ je n’avais pas prévu d’aller voir le spectacle de Julie Villers, tout simplement car je ne suis pas très friande des one (wo)man show. Après avoir entendu de nombreux avis positifs du public sur le spectacle et une très bonne critique presse, je m suis repositionnée et j’ai alors réservé ma place.

AfficheVillers-567x800Ne regardant pas l’émission de Laurent Ruquier, où Julie connaît un début de notoriété, j’y allais en toute innocence sans savoir à quoi m’attendre. Le titre déjà très évocateur « Je buterais bien ma mère un dimanche », me laisse penser que Julie Villiers manierait l’humour noir. En effet, Julie joue de l’humour noir avec subtilité et intelligence. À travers son récit, elle cherche à comprendre son envie meurtrière envers sa mère. Elle va alors incarner 4 personnages avec talent (la grand-mère, la mère, la fille, et Georges le chat).

Le spectacle commence, durant les premières minutes, je rentre difficilement dans l’histoire, l’humour provocateur me laisse perplexe. Mais le talent, l’énergie et l’écriture subtile du texte de Julie Villers (et Antoine Shoumsky) me transporte entre rire et émotions. Julie traite sans limite des sujets comme le viol, la prostitution, le nazisme. Elle arrive à faire rire tout en émouvant malgré des dialogues parfois très osés.

Je vous conseille donc vivement d’aller voir « Je buterais bien ma mère un dimanche » de et avec Julie Villers au Théâtre des Corps Saint jusqu’au 30 juillet 2016.

Bon festival à tous.

Marion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *